KWS
   
 

KWS, la génétique prête pour l'après quotas !

2016, une année complètement atypique
La situation des cultures s’annonçait bonne jusqu’à la fin mai 2016. L’hiver doux et le début de printemps ont été favorables au développement des cultures. Mais, par la suite, la survenue d’une période de pluies à la fois démesurée et durable combinée à un déficit de rayonnement tout aussi anormal ont été dommageables.
Les conditions climatiques extrêmes de l’année ont eu pour conséquence une forte hétérogénéité des rendements. Certes, le rendement moyen sera un résultat honorable mais avec des écarts très forts et nombreux.

KWS, prêt pour l’après quotas
Face à la fin des quotas betteraviers, la compétitivité de l’ensemble de la filière va se renforcer grâce à une augmentation des surfaces de betteraves, ce qui engendrera un allongement de la durée de campagne.
Aujourd’hui, KWS est le sélectionneur qui amène une solution à chaque problématique de chaque agriculteur et dans chacune de ses parcelles et ce, avec des variétés à haut potentiel (rhizomanie, nématodes, forte pression rhizomanie, maladies du feuillage,…).

À l’aube de 2017, et compte tenu des conditions climatiques de l’année, une analyse pluriannuelle des résultats sera indispensable pour faire le choix des variétés (résultats sur 2 ans et 3 ans).

De plus, deux facteurs devront prendre plus d’importance dans le choix variétal :

- La tolérance aux maladies du feuillage : Avec des campagnes plus longues et de plus en plus d’arrachages tardifs, ce point deviendra un critère de choix prépondérant afin de garder un feuillage sain tout au long de la campagne et ainsi permettre de maximiser les rendements.

- L'utilisation de variétés nématodes : L’influence négative de la présence, même faible, de nématodes est un facteur qui limite le rendement dans de nombreuses parcelles. L’utilisation de variétés nématodes permettra d’améliorer la productivité.

 

 

 
KWS