KWS
   
 

Comment bien choisir ses variétés ?

Tout d'abord, 5 points sont à analyser pour chacune de vos parcelles :

  1. La parcelle comporte un risque de présence de nématodes, de rhizoctone...

  2. Le niveau de fumure azotée (précédent, fumure organique et minérale, …) : plus la fumure azotée est élevée, plus il convient de s’orienter vers des variétés équilibrées à riches.

  3. La date d’arrachage : Si vous arrachez tôt, il faut choisir des variétés d’un niveau de richesse supérieur.

  4. Le type de sol : choisir des variétés adaptées

  5. Le potentiel de vos terres en rendement racine. En principe, si vos rendements sont plus faibles que la moyenne de la sucrerie, vous devez vous orienter vers des variétés plus productives. Dans le cas contraire, préférez plus de richesse.

 

La richesse :

Il faut toujours avoir à l’esprit que par degré de richesse au dessus de 16° = 9 % d’augmentation du prix de la betterave.

Pour vous aider dans la détermination du potentiel de vos terres, vous pouvez comparer vos résultats à la moyenne des résultats de votre sucrerie et analyser leur historique.

En fonction du type variétal qui vous convient, vous pouvez avoir le choix entre plusieurs variétés.

Le choix de la variété la mieux adaptée à votre parcelle sera affiné par l’analyse des caractéristiques secondaires :

  • La tare terre : en tenir compte pour les terres lourdes et argileuses.
  • La tolérance au flétrissement : élément intéressant en terres légères ou superficielles.
  • La couverture du sol : caractéristique également importante pour les terres légères et superficielles, mais aussi avec un envahissement important de mauvaises herbes.
  • Le pouvoir germinatif : plus particulièrement important dans le cas des semis précoces mais très nettement favorisé par l’EPD.
  • La tolérance aux maladies.

 

En fonction de tous ces critères vous pouvez maintenant choisir vos variétés KWS en examinant leurs caractéristiques individuellement.


 
KWS