KWS
   
 

La fertilisation

Il existe une forte analogie entre le maïs et le sorgho sur l’absorption des éléments nutritifs. Le sorgho a un bon pouvoir d’assimilation, et valorise bien le digestat, le fumier, le lisier (incorporés avant le semis). Une dose minimum de 100 kg d’azote est à appliquer.
Les besoins globaux en terme de fertilisation (minérale + organique) pour un rendement moyen en culture principale sont les suivants :
 

  • N                    120 – 140 kg/ha
  • P2O5              60 – 80 kg/ha
  • K2O               120 – 150 kg/ha
  • Mg                  15 – 30 kg/ha


Une fertilisation localisée montre les mêmes effets sur le sorgho que sur le maïs. Dans des essais officiels allemands, un gain de rendement de 13% a été observé (source : essais Chambre d’Agriculture de Basse Saxe 2008). Elle permet une meilleure vigueur au départ, une fermeture plus rapide du rang empêchant le développement d’adventices ainsi qu’une maturation plus rapide.
En cas de semis en dérobé, l’engrais localisé couvre une bonne partie des besoins.
 

 

 
KWS